Les croyances du nucléaire français

 

==>un accident ne peut pas arriver chez nous

La France, à forte densité en centrales nucléaires est très exposée à un accident majeur rendant jusqu’à 1/3 du pays inhabitable. De nombreux accidents, qui ont failli tourner au drame, ont déjà eu lieu.

 

==>grâce à l’EPR, les réacteurs sont plus sûrs

L’EPR est un réacteur classique, plus gros, donc plus dangereux en cas d’accident. Le combustible MOX ( uranium + plutonium) le rendra plus dangereux encore.

 

==>préserver le nucléaire sauvera des emplois

Le nucléaire emploie 140 000 personnes en tout, alors que la sortie créerait des milliers d’emplois dans la réhabilitation des bâtiments, les économies d’énergie, les énergies nouvelles. En outre, l’emploi dans le nucléaire ne sera pas menacé : il faudra encore gérer le déchargement des réacteurs, le démantèlement et la gestion des déchets pendant des milliers d’années!

 

==>sortir du nucléaire coûterait trop cher

C’est RESTER dans le nucléaire qui coûterait trop cher !

Prolonger la « vie » des vieux réacteurs coûterait plus de 35 Milliards d’Euros, le remplacement du parc existant

plus de 210 Milliards d’Euros, etc…Dans tout domaine technique, le progrès se manifeste par une baisse des coûts = gain de productivité. Or dans le nucléaire c’est l’inverse : le prix du KWh nucléaire a triplé depuis 1973 …preuve que l’outil industriel si précieux à Sarkozy, est bien médiocre !

Il faut sortir en urgence du danger nucléaireAu lendemain de Fukushima, 67 associations ont signé un

appel solennel réclamant l’arrêt immédiat de TOUS les

projets en cours et des réacteurs de plus de 30 ans.

 

Réduire rapidement le parc, c’est réduire le risque

 

Arrêter tous nos réacteurs en dix ans, c’est possible, sans retour à la bougie, pour seulement 12 milliards d’euros avec :

 

- construction de 40 centrales gaz à cycle combiné en cogénération dans les

villes

- réduction des exportations d’électricité à vil prix (11 centrales uniquement

pour l’exportation!)

- chasse au gaspi dans les services publics (potentiel d’économies +++)

- mise en place d’une tarification progressive de l’électricité

- prime à la casse pour le chauffage électrique

- rénovation et isolation des bâtiments, développement des énergies

renouvelables (création de 400 000 emplois en 10 ans en Allemagne)

 

100 % d’électricité renouvelable en 2050,

c’est possible avec :

- poursuite des progrès en efficacité énergétique

- développement de l’éolien, de la méthanisation, du

photovoltaïque, de la cogénération, etc…

Le nucléaire est une énergie inacceptable et dépassée

Sortons en urgence du nucléaire